wp42a225ce.png
wpa0131bb2.png

SUPPRIMER DE L'ALIMENTATION

 

LE SUCRE, LES PRODUITS SUCRÉS (confitures, miel ,Chocolats, tous les bonbons, pâtisseries. Glaces, sorbets) LES BOISSONS SUCRÉES (sodas, coca, limonades....), LES JUS DE FRUITS, LES FRUITS SECS (dattes, figues, abricots secs, banane, raisins…).

 

FAIRE RÉGULIÈREMENT 3 REPAS PAR JOUR

ET UN GOUTER SUIVANT L'EXEMPLE :

 

PETIT-DÉJEUNER :

1 BOL DE CAFÉ AU LAIT DEMI-ÉCRÉMÉ ou THÉ (pas trop) ou CACAO SANS SUCRE

PAIN 40g ou 3 BISCOTTES ou 2 TRANCHES DE PAIN DE MIE

BEURRE ou MARGARINE

1 LAITAGE NATURE (et NON aux fruits) ÉVENTUELLEMENT

 

DÉJEUNER :

CRUDITÉS (bien lavés), SALADES VERTES VINAIGRETTE

1 PART DE VIANDE (très cuit) ou POISSON ou 2 ŒUFS ou 2 TRANCHES DE JAMBON – Pas de cru

1 ASSIETTE avec MOITIÉ FÉCULENTS*, MOITIÉ LÉGUMES VERTS

1 PART DE FROMAGE PASTEURISÉS ou 1 LAITAGE NATURE (et NON aux fruits)

1 FRUIT MOYEN

PAIN 40g

 

GOUTER : 1 VERRE DE LAIT ou 1 LAITAGE et 1 FRUIT

 

DINER :

POTAGE DE LÉGUMES ou CRUDITÉS ou SALADES

1 PART DE VIANDE ou POISSON ou 2 ŒUFS ou 2 TRANCHES DE JAMBON

1 ASSIETTE avec  ¼ FÉCULENTS*, ¾ LÉGUMES VERTS … le soir plus léger !

1 LAITAGE NATURE (et NON aux fruits)

1 FRUIT MOYEN (variable)

PAIN 40g

 

FÉCULENTS = POMMES DE TERRE, PATES, RIZ, MAIS, BLÉ, SEMOULE DE COUSCOUS, LÉGUMES SECS (TOUS LES HARICOTS EN GRAINS, LES LENTILLES), BANANE PLANTAIN, IGNAME, PATATE DOUCE, MANIOC...

40gr DE PAIN = 1/2 BAGUETTE DIVISÉE EN 3

 

MANGER LENTEMENT, EN MACHANT, EN POSANT LES COUVERTS ENTRE LES BOUCHÉES, QUE CELA SOIT BON, BEAU, COLORÉ, GOUTEUX …

FAITES-VOUS PLAISIR … MAIS MODÉRÉMMENT !

 

 

ENCORE QUELQUES CONSEILS GENERAUX…

 

La toxoplasmose présente surtout des risques pour les femmes enceintes non immunisées et les personnes immunodéprimées.

 Prudence avec les chats : Eviter le contact direct avec tout ce qui peut être contaminé par les excréments et les urines des chats et utiliser des gants . Les bacs de litière de chat doivent être désinfectés à l'eau de javel.

 Bien laver les fruits, les légumes et les herbes aromatiques surtout lorsqu'ils sont mangés crus

 Eviter les crudités en restauration hors domicile, préférer les légumes cuits, la viande doit être consommée bien cuite, ou bien privilégier la volaille et le poisson

 Bien cuire la viande et les volailles

 Eviter les viandes saignantes, fumées, crues, marinées..

 Eviter le contact direct avec la terre et porter des gants pour jardiner et se laver systématiquement les mains après le jardinage.

Une femme non immunisée contre la toxoplasmose devra faire un contrôle sanguin tous les mois au cours de sa grossesse.

 

Prévenir la listériose

 Eviter de consommer poisson cru, poisson fumé, coquillage cru, surimi

 Eviter la charcuterie

 Eviter le lait cru et les fromages au lait cru. Enlevez la croûte des fromages.

 Eviter les graines germées crues comme les graines de soja

 Bien cuire les aliments d'origine animale

 Laver soigneusement les légumes et les herbes

 Séparer les aliments cuits et crus...

Méfiance face à certains gros poissons

 Le mercure est naturellement présent dans les sols, les lacs, les océans et les cours d’eau, mais l’industrie (combustion de déchets, exploitation minière, transformation des pâtes à papier) produit également du mercure qui le plus souvent est rejeté dans les rivières et la mer. Les petits poissons qui mangent du plancton au mercure sont à leur tour dévorés par des plus gros poissons, qui accumulent ainsi des taux de mercure élevés. Plus les poissons sont gros et vivent longtemps, plus ils emmagasinent dans leurs chairs ce métal toxique. La daurade, l’espadon, le marlin, le requin et le thon figurent parmi les espèces présentant des niveaux élevés de mercure. Evitez donc d’en manger trop régulièrement et de diversifier au maximum les espèces de poissons qu’elles consomment. Les poissons d’élevage comme le saumon sont protégés de cette exposition : d’une part leur vie est relativement courte et d’autre part les eaux dans lesquels ils grandissent sont régulièrement contrôlées.

 Un danger pour l’enfant : Il faut savoir que le mercure sous sa forme méthylée (le methylmercure) n’affecte pas la mère mais présente un véritable danger pour le fœtus. C’est le système nerveux central du fœtus qui est particulièrement sensible à l’action toxique du methylmercure.

 Gare au poisson cru : Le mercure n’est pas le seul danger. Enceinte ce n’est pas non plus le moment d’abriter un parasite. Pour parer à tout risque évitez les sushi, sashimi, tartares et autres ceviches (poissons crus marinés). Les poissons crus, surtout quand ils ont été tardivement vidés, peuvent abriter un parasite alimentaire, l’anisakiase, responsable de l’anisakidose, la maladie du ver de hareng. Cette maladie est apparue au Japon et elle commence à s’implanter en Europe grâce aux succès de la cuisine japonaise. Si vous êtes vraiment accro aux sushis, sachez que la congélation permet d’éliminer tout risque de contamination !

Mais n’oublions pas que le poisson a du bon. C’est une source privilégiée d’acides gras essentiels et de protéines particulièrement adaptés à la grossesse. Egalement très riches en iode, les produits de la mer sont les alliés d’une alimentation santé.

Metanomski_petit.jpg (2804 octets)

QUELQUES CONSEILS ALIMENTAIRES A SUIVRE

GROSSESSE A RISQUE - DIABETE ET OBESITE

 

Docteur Marcel METANOMSKI ©

wpb6381e28.png